» été » Randonner

Les sentiers de proximité

Les vieux villages de la vallée.

 

·       Durée : 1 H 30

·       Dénivelé : Entre 1100 et 900 m

·       Promenade : Facile et ombragée

·       Départ : Du chef-lieu de St Colomban ou de St Alban

 

Du chef-lieu de St Colomban ou du chef-lieu de St Alban, suivre la route en direction de St Etienne de Cuines. Parvenus au hameau du Planchamp, vous découvrirez, quelques dizaines de mètres après le calvaire, un peu plus bas que le gros rocher, un sentier sinueux qui descend sur le hameau en ruines du Rivaud.

Peu après, un pont qui surprend par sa grandeur en ce lieu, enjambe le tumultueux Glandon.

 

Pour gravir l’autre versant, un chemin pentu serpente dans la forêt et permet d’atteindre Bon Mollard. Quelques bâtisses subsistent et l’une d’elles était encore habitée il y a une trentaine d’années à peine. Sur la gauche, un lavoir délabré résiste au temps.

 

Remarquez les pierres d’angle des maisons en tuf calcaire. Poursuivez votre chemin pour rejoindre la piste de Miolans et du Mont. Obliquez à droite et gagnez La Pierre par le chemin facile et ombragé.

 

 

 

Le Coin.

 

·       Durée : 1 H 00 de montée environ

·       Dénivelé : Entre 1100 et 1400 m

·       Promenade : Facile

·       Départ : Du hameau du Châtelet (St Colomban)

 

Près du hameau du Châtelet et sur la route qui mène au col du Glandon (à gauche), un sentier part du premier virage après le pont, juste après le camping de La Perrière.

Il s’élève rapidement, traverse une petite forêt et débouche, après une petite demi-heure de marche, dans les alpages de l’Ormet, piste de ski l’hiver.

Ici, il rejoint une piste qui monte du hameau de Nanchenu, autre point de départ de la promenade, et conduit au lieu-dit « le Coin » où des chalets d’alpage ont été restaurés et transformés en une accueillante auberge !

 

 

 

La combe du Tépey.

 

·       Durée : 30 mn pour arriver aux chalets du Tépey

                 1 H 30 à 2 H 00 pour la Pierre Barme

·       Dénivelé : Entre 1205 et 1450 m

·       Promenade : Assez facile

·       Départ : Du hameau de Valmaure (St Colomban)

 

Dans le hameau de Valmaure, prendre le chemin qui part en face de la fontaine. Ce dernier gravit les premières pentes à travers les maisons pittoresques. Suivre la piste bien marquée et facile, malgré quelques lacets et passages pentus.

 

Après une petite demi-heure de marche, parfois ombragée, la pente devient plus douce et vous apercevez, au milieu d’un bosquet d’arbres, les chalets du Tépey.

 

Au dessus des chalets, le chemin se rétrécit pour vous conduire, à travers les alpages verdoyants et quelques bosquets d’arcosses (aulne), au fond de la combe, à la Pierre Barme (gros rocher assez caractéristique au milieu des ruisseaux).

 

Le retour emprunte le même itinéraire.

 

Les mots de la montagne…

 

·       Alpe : dans la toponymie alpine, « alpe » a le sens de pâturage de haute montagne, ainsi que tous les mots en dérivant : alp, aulp, alpette, arpettaz, alpage... C’est ce mot qui a donné son nom au massif des Alpes.

·       Alpagistes : ce sont les montagnards qui vont passer l’été sur les alpages (pâturages d’altitude) avec leurs troupeaux.

·       Arcosses : nom donné à l’aulne vert ou verne, arbuste pouvant atteindre trois mètres de hauteur. Il forme des peuplements sur les versants ombragés des montagnes, au dessus de la limite des forêts.

·       Cairn : petit tas de pierres pour baliser un itinéraire en altitude.

·       Chocard : corneille à bec jaune vivant en altitude. Ce corvidé est l’ami des alpinistes qui l’appellent, à tort, le choucas.

·       Démontagner : à l’automne, quitter les alpages avec les troupeaux pour retourner vers la vallée où les bêtes passeront l’hiver à l’écurie.

·       Embrunes : myrtilles.

·       Emmontagner : au printemps, monter dans les alpages avec les troupeaux pour y passer l’été.

·       Eterlou : jeune chamois âgé d’un an, que sa mère a chassé pour mettre bas à nouveau, et qui se trouve livré à lui-même pour vivre sa vie...

·       Fayard : nom donné en montagne au hêtre.

·       Fruitière : laiterie où l’on fabrique le fromage. Ce nom vient du « fruit commun », système communautaire de gestion et d’utilisation des alpages.

·       Lauzes : larges pierres plates de schistes que l’on extrait de carrières.