» hiver » Découvrir » La Vallée des Villards

Historique et projets

Historique

La Maurienne est recouverte de glaciers jusqu'à la fin du quaternaire ; les premiers habitants vont se fixer à flanc de vallée en attendant le retrait des glaces. En témoignent les roches à cupules du Merlet (St Alban) et du Col du Glandon (St Colomban).

La période Médule : première invasion. Durant le IVe et le IIIème siècle av. J.C., la Vallée est envahie par des populations venues de Provence, ce sont le Médules. Ils vivent d'agriculture, habitent dans des huttes en bois ou des cavernes creusées dans le roc. Grottes sous Montrond (route qui mène au Col du Glandon).

La période Romaine : la Vallée bénéficie de la paix romaine. Les romains vont tracer les premières routes - Voie romaine de la Vallée de l'eau d'Olle (près de l'actuel barrage de Grand Maison).

Durant les 11ème et 12ème siècle, la Vallée des Villards connaît une période d'essor : églises et chapelles se construisent dans les villages les plus reculés. Un prieur bénédictin aurait été construit au dessus de Saint-Colomban. Seule la grille subsisterait aujourd'hui, placée comme porte de la chapelle St Roch, dans le hameau de la Chal.

En 1561, le recensement pour la gabelle fait apparaître 1699 habitants dans la Vallée des Villards.

En 1793, les prêtres refusant le serment civique sont persécutés ; les noms des lieux religieux changent : St Alban des Villards devient Merlet et st Colomban, Glandon, du nom des torrents qui traversent les deux communes.

1860 est non seulement une charnière politique mais aussi un tournant démographique avec le debut d'un déclin amorçé depuis 1848 et qui va durer plus d'un siècle, conséquence du progrès technique et bientôt phénomène de mentalité.La Vallée comptait à l'époque 3000 habitants.

Dès le Moyen-Âge, des habitants de la SAVOIE la quittent à la recherche de travail. Aux 18ème et 19ème siècle, avec des familles nombreuses de 8 à 10 enfants, la population s'accroît rapidement malgré les famines, les épidémies et les guerres.

Les ressources ne permettent pas aux paysans de subsister. Pendant l'hiver, la morte saison, les femmes, les enfants et les vieux suffisent pour les travaux de la ferme. Aussi les hommes et les jeunes gens émigrent comme ramoneurs, colporteurs ou autres métiers.

Les colporteurs avec leurs balle ou leur hotte pesant de 40 à 50 Kg vont de foires en foires, de villages en villages pour vendre leur marchandise : étoffes, mouchoires, bonnets, fichus, rubans, boutons, aiguilles, peignes ... Elles représente une certaine somme d'argent. Ils vont à pied, rarement avec un mulet ou un âne portant leurs bagages. aux beaux jours, tous rentrent au pays, rapportant quelques économies.

Comme un peu partout en France, la guerre de 1914 marque un tournant décisif et accélère le déclin de la société Villarinche. Pourtant le tocsin qui sonnait en ce début d'août 1914 ne semblait à personne avoir une lugubre résonnance...

Mais la guerre s'éternisa, frappant à coups redoublés la belle jeunesse villarinche : 67 noms sont inscrits sur le monument aux morts de Saint Colomban, 49 sur celui de Saint-Alban, ce qui représente sans doute plus du tiers des mobilisés, certaines familles ayant eu deux ou trois tués.

Quelques dates

  • 1905 Deux hôtels, situés au chef-lieu de St Colomban, accueillent déjà les premiers vacanciers.
  • 1958 Mise en fonction du téléski du Châtelet.
  • 1966 Mise en fonction du téléski de la Pierre.
  • 1972 Création de l'Ecole de Ski.
  • 1977 Création de premiers gîtes communaux.
  • 1986 Construction du court de Tennis.
  • 1988 Mise en fonction du télésiège de l'Ormet. Mise en fonction du téléski du Coin.
  • 1989 Création de l'Office de Tourisme.
  • 1990 Aménagement du terrain de Football.
  • 1992 Structure artificielle d'escalade.
  • 1994 Construction de l'ensemble résidenciel de la Perrière (37 appartements)
  • 1996 Installation de canons à neige au bas des pistes.
  • 1997 Ouverture d'un commerce communal (épicerie-bar-dépôt de pain) à St Alban. Construction d'un bâtiment d'accueil au pied des pistes (E.S.F./Billeterie/Poste de Secours/Service Remontées Mécaniques/Consigne à ski/Salle Hors-sac)
  • 1998 Aménagement de la Via Ferrata de la Chal avec son parcours école. Réalisation d'une partie du projet de l'équipement de Bellard : construction du télésiege de la Charmette et du téléski de Cuinat (2080 m). Un premier pas vers l'aménagement du domaine de l'Ouillon.
  • 1999 Construction du Gîte d'étape de la Pierre (15 places). Début de Réalisation des programmes Immobiliers.
  • 2000 Mise en service du réseau de neige de culture sur l'Ormet (17 canons) Début des travaux d'aménagement du camping de Saint Colomban (40 places).
  • 2001 Ouverture du camping municipal de Saint Colomban. Déplacement et remplacement des téléskis de Rougemont et du Coin. Installation de 10 canons à neige supplémentaires.
  • 2002 Construction du télésiège de Bellard (2230 m) Aménagement d'un terrain multi-sports.
  • 2003 Aménagement de l'aire de loisirs de La Perrière avec plan d'eau. Ouverture du domaine skiable "Les Sybelles" (qui regroupe 6 stations : Saint-Colomban-des-Villards, Saint Jean et Saint Sorlin d'Arves, La Toussuire, Le Corbier et Les Bottières) avec ses 310 km de ski aux pieds.
  • Hiver 2007 Réalisation d’une carte topo-guide décrivant 60 courses de ski de randonnée dans la vallée des Villards dont des grandes classiques comme le col du Merlet, la cime du Sambuis, la selle de Puy Gris, la combe Madame.
  • Hiver 2007 Création de la nouvelle Maison du Tourisme et de la Montagne et restauration de la salle des fêtes.
  • Eté 2007 Accès du télésiège de l’Ormet aux vététistes.
  • Hiver 2008 Ouverture du camping de La Perrière en saison hivernale.
  • Printemps 2008 Aménagement d’une aire de loisirs dans le hameau du Premier Villard (terrain de pétanque).
  • Eté 2008 Aménagement d’une petite aire de jeux au niveau de l’aire de loisirs Jean-Noël FAVRE-FONTE (terrains de pétanque / jeux d’enfants).
  • 2009 Mise en service de la nouvelle station d'épuration, indispensable au développement touristique, traitant de manière écologique les eaux usées de la commune de St Colomban.
  • 2010  Nouveau relai de téléphonie mobile implanté sur l’Ormet (domaine skiable) et nouvelle route d'accès au domaine skiable de St Colomban, évitant le chef-lieu et facilitant ainsi l'accès, à tous types de véhicules, au front de neige.
  • 2011 Aménagement de la traversée du centre du village de St Colomban, intégrant la sécurité, l’agrément de la place et les parkings
  • 2011 et 2012 (2 tranches) Le retour skieur est assuré par l'extension du réseau de neige de culture sur l'ensemble de la liaison du secteur de Bellard, jusqu'à 1 800 m d'altitude. l'accès skis aux pieds au domaine d'altitude et la liaison au domaine des Sybelles sont sécurisés.
  • Eté 2011 Mise en place de la passerelle de Champ Rey et du cheminement piéton reliant le chef-lieu de St Colomban à l'aire de loisirs.
  • Printemps 2013 Amélioration du plateau du front de neige intégrant un nouveau tapis skieurs et l'allongement du téléski de l'Epinette.
    Eté 2013 Nouveau parcours sportif de pleine nature de la zone de loisirs (parcours santé intégrant des agrais en bois adaptés aux enfants et aux adultes)
  • Automne 2013  Aménagement d'une piste verte sur le secteur de Rougemont
  • Hiver 2013 / 2014 Le domaine skiable de St Colomban c'est à présent 45 km de pistes (2 vertes, 10 bleues, 6 rouges et 3 noires), 9 remontées mécaniques (4 télésièges, 4 téléskis, 1 tapis), 64 enneigeurs et un front de neige complétement restructuré :
  • Allongement du téléski de l'Epinette ; Mise en place d'un tapis pour la desserte de la zone débutants et l'accès à la plate-forme du télésiège de l'Ormet ; Remodelage du profil de la zone intégrant la suppression de l'ancienne route "La Pierre - Nanchenu".
  •  

 

En projet

Janvier 2014 : "Les Chalets de Belledonne", la nouvelle résidence de tourisme à proximité du front de neige de la station. http://www.chalets-belledonne.fr  -   Les travaux sont terminés pour 5 des 6 bâtiments de la première tranche. 44 appartements soit 308 lits touristiques. La date précise d'ouverture de la résidence sera définie avec l'exploitant Goelia Gestion. http://www.goelia.com/scripts/404.php

- Création d’une piste bleue de retour sur le secteur de l’Ormet facilitant le retour station

- Urbanisation du front de neige avec quatre structures de deux niveaux, avec toiture-terrasse assurant une liaison construite entre les bâtiments qui desserviront les services et commerces nécessaires (brasserie, espace enfants, …)